Depuis quelques jours, une petite musique envahit les ondes. Aux instruments le gouvernement et sa majorité, aux voix les éditocrates, ces experts en tout et surtout de rien présents sur tous les plateaux de tv et de radio, qui défendent un droit à l'erreur des autorités publiques. Ce droit à l'erreur qui n'est autre que le droit à...